Témoignage : l'entreprise libérée à SmartSide (partie 3)

14:06 David Dhénaux 0 Comments


Suite et fin !

Alexandre :

Haha ! Tu dis que j’étais « trop complexe » pour toi mais je trouve que t’as un petit côté analytique pas mal développé quand même et que la finesse de ton observation en dit long aussi.

Cette fois-ci seulement quelques questions supplémentaires :

Dans une perspective de co-responsabilité, pourquoi la dimension financière est-elle dissociée du reste et pourquoi en êtes-vous dissocié ? Si l’entreprise a des difficultés financières, la transparence de la gestion financière vous permettrait peut-être de réguler collectivement vos actions de manière à ajuster certaines variables (gamme de produit, nombre d’heures de travail, etc.). Dans la firme de conseil en management dans laquelle je travaillais préalablement, les finances étaient gérées de manière transparente et nous pouvions par exemple collectivement savoir qu’à un moment de l’année, nous choisissions par exemple de conserver l’équipe au complet malgré une baisse des revenus bruts et nets avec pour conséquence de nous faire piger dans la cagnotte de prime de fin d’année. Mais nous aurions aussi pu choisir une autre option, le vote est secret. Est-ce que vous savez les salaires de chacun ou pas ? Est-ce que certains ont déjà demandé à avoir accès à la dimension client et gestion financière ou est-ce un choix collectif d’avoir dissocié le financier ?

Est-ce qu’ils utilisent mot pour mot le terme de « bonheur au travail » pour vos pratiques d’auto-gestion ?

Vraiment intéressant votre mécanisme d’élection et de recrutement, ça doit vraiment être une belle expérience à vivre.

Et oui lors du blocus j’avais participé dans 2-3 médias… j’avais une grande-gueule à l’époque, je me suis « un peu » calmé de ce côté-là.

Wendy :

En fait, si on a dissocié la partie financière du reste c'est surtout pour que l'équipe qui développe le produit reste concentrée sur son travail et ne soit pas stressée à l'idée que la boite peut couler d'un moment à l'autre. Cela ne nous empêche pas d'être transparent, nous évitons juste de partager chaque petite étape avec tout le monde. Par contre, tout le monde connaît le résultat et sait si nous devons faire des efforts financièrement ou non, tout au long de l'année.

Chacun connaît le salaire de son voisin et c'est d'ailleurs une décision prise de manière collective aussi lors des embauches. Il est impossible pour une personne de négocier en direct son salaire avec un “supérieur” ou quoique ce soit. C'est avec son équipe qu'il discute. Idem pour les primes et les augmentations, c'est l'équipe qui prend la décision de manière collective.

Actuellement, personne dans l'équipe de développement du produit n'a fait la demande d'accès à la dimension client et gestion financière (qui sont d'ailleurs elles aussi dissociées). Mais si quelqu'un le voulait, il pourrait. Je ne sais pas pour mes collègues, mais pour ma part, le côté client m'intéresse, par contre les finances… Je laisse volontiers ma place.

Nous n'utilisons pas du tout le terme “bonheur au travail”, nous l'avons découvert lors du reportage. En fait, nous n'utilisons pas de terme du tout et ce serait difficile de catégoriser nos pratiques car elles sont nombreuses et évoluent sans cesse. C'est simple, toutes les 2-3 semaines, nous organisons une rétrospective sur les 2-3 semaines passées afin d'en tirer des leçons et s'améliorer si besoin. Donc les pratiques peuvent changer régulièrement. Alors bien sur, on ne met pas en branle le système à chaque rétrospective car elles sont plus particulièrement axées sur les semaines qui viennent de passer, cependant à chaque “release” du produit nous organisons une plus grand rétrospective, qui peut durer jusqu'à 3 jours et qui elle, peut tout changer.

En discutant avec l'initiateur de ces méthodes hier au sujet de ton billet de blog, il m'a dit : “ Ce n'est pas pour faire fructifier la boite que j'ai voulu une autre organisation au départ, juste parce que tout ce que j'avais vu ailleurs m'avait révolté, mais il s'avère qu'en plus de rendre les gens plus heureux, ils sont plus "performants” ! C'est une belle découverte, que demande le peuple ? “

Alexandre :

Encore un grand merci pour ce partage d'expérience Wendy, cela a grandement enrichi ma réflexion, profite bien de cette expérience humaine unique !

0 commentaires: